8. Configuration d'une unité logique RAID1

Dans cette partie, on crée une unité logique RAID1 composée d'une unité de disque locale et d'une unité de disque iSCSI dans le but d'illustrer une solution de réplication synchrone. En effet, dans un volume RAID1 chaque disque contient à tout moment exactement les mêmes données. Ici, le contenu de l'unité de disque locale est identique à celui de l'unité de disque réseau. La réplication ainsi réalisée est dite synchrone puisque toute écriture locale est dupliquée sur le réseau de stockage iSCSI.

8.1. Sélection du paquet et création de l'unité de stockage

Q33.

Quel est le paquet qui contient les outils de configuration et de gestion des différents types d'unités RAID logicielles ? Installer ce paquet et identifier l'outil d'administration de tableau RAID logiciel.

Effectuer une recherche dans les descriptions de paquets avec l'acronyme clé RAID.

# # aptitude search ~draid | grep administration
p   mdadm                           - outil d'administration d'ensembles RAID

Une fois le paquet identifié et installé, on peut lister son contenu et isoler les commandes utilisateur.

# dpkg -L mdadm | grep bin
/sbin
/sbin/mdmon
/sbin/mdadm-startall
/sbin/mdadm

Q34.

Rechercher la syntaxe d'appel à l'outil identifié dans la question précédente pour créer l'unité logique RAID1 ? Exécuter cette commande.

Après s'être assuré qu'aucune table de partition n'existe sur les deux unités constituant le tableau, on obtient le résultat suivant.

# mdadm --create /dev/md0 --level=raid1 --raid-devices=2 /dev/sda /dev/vdb
mdadm: Note: this array has metadata at the start and
    may not be suitable as a boot device.  If you plan to
    store '/boot' on this device please ensure that
    your boot-loader understands md/v1.x metadata, or use
    --metadata=0.90
Continue creating array? y
mdadm: Defaulting to version 1.2 metadata
mdadm: array /dev/md0 started.

8.2. Manipulations sur l'unité de stockage RAID1

Q35.

Comment connaître l'état de l'unité logique RAID1 ?

Effectuer une recherche dans le système de fichiers virtuel /proc/.

Exemple du tableau créé lors l'exécution de la commande de la question précédente.

# cat /proc/mdstat 
Personalities : [raid1] 
md0 : active raid1 vdb[1] sda[0]
      33537920 blocks super 1.2 [2/2] [UU]
            
unused devices: <none>

Q36.

Comment afficher la liste des propriétés de l'unité logique RAID1 ?

Effectuer une recherche dans les options de la commande d'administration.

# mdadm --detail /dev/md0
/dev/md0:
        Version : 1.2
  Creation Time : Sun Sep  9 17:06:34 2012
     Raid Level : raid1
     Array Size : 33537920 (31.98 GiB 34.34 GB)
  Used Dev Size : 33537920 (31.98 GiB 34.34 GB)
   Raid Devices : 2
  Total Devices : 2
    Persistence : Superblock is persistent

    Update Time : Sun Sep  9 17:13:18 2012
          State : clean 
 Active Devices : 2
Working Devices : 2
 Failed Devices : 0
  Spare Devices : 0

           Name : iSCSI-1StInitiator:0  (local to host iSCSI-1StInitiator)
           UUID : 01749969:3a764b9f:2749b4c4:5953b282
         Events : 17

    Number   Major   Minor   RaidDevice State
       0       8        0        0      active sync   /dev/sda
       1     254       16        1      active sync   /dev/vdb

Q37.

Comment rendre la configuration du tableau RAID1 permanente au niveau système ?

Effectuer une recherche dans les options de la commande d'administration.

C'est le fichier /etc/mdadm/mdadm.conf qui contient les directives de configuration. On ajoute en fin de ce fichier la définition du tableau créé plus haut.

# mdadm --detail --scan >> /etc/mdadm/mdadm.conf